Galdín : entre ville et nature à Saint-Henri (in french only)

GuideHabitation.ca – Chantal Lapointe

25 novembre, 2019

Localisé dans le charmant quartier Saint-Henri, tout près du canal Lachine et à dix minutes de marche du marché Atwater, le nouveau complexe immobilier Galdín associe des studios, des condos et des maisons de ville dans un projet mixte avec des commerces et des espaces de co-working. Entouré de grands espaces verts, le Galdín a de quoi charmer ceux qui ne veulent pas trop s’éloigner de l’action tout en ayant un chez-soi raffiné où vivre tranquille ou élever une famille.

Le Galdín est le fruit d’une collaboration entre Quorum et ses associés Maxime Laporte et Peter Cosentini, pionniers en construction depuis plus de trois décennies (Le William, à Griffintown, LL sur le lac, à Laval-sur-le-Lac) et Patrick Varin de Solano, promoteur dynamique avec plus d’une dizaine de projets immobiliers réalisés (Le Solano Vieux-Port, Le Canal à Griffintown). Épurés et modernes, les condominiums Galdín proposent des espaces lumineux de 560 à 2 000 pieds carrés avec fenestration pleine hauteur et vue sur le canal Lachine, le parc Gédéon-de-Catalogne juste à côté et une cour intérieure. On y offre des unités de type studio ou de 1 à 3 chambres tous dotées de terrasses ou de balcons, ainsi que des penthouses avec terrasses et des maisons de ville sur deux étages. En tout, 330 unités dans un bâtiment de six étages avec piscine sur le toit, salle de gym et de yoga.

HÔTEL-BOUTIQUE COMME À BROOKLYN

Pour s’intégrer sans heurt avec les bâtiments avoisinants du secteur qui s’est développé avec la révolution industrielle au XIXe siècle, l’architecture, signée Atelier Chaloub et le design des espaces communs planifiés par Stéphanie Bélanger de Rebel design s’inspirent du style new-yorkais et de l’architecture de Brooklyn, raconte Sonia Swift, directrice marketing des ventes pour le projet : « Un mélange de matériaux naturels comme le bois, industriels comme l’acier noir pour les cadrages de fenêtre, douche et robinetterie, les typiques façades en brique rouge, et des murs végétaux dans les espaces communs. De grandes fenêtres pleine hauteur et un design aux lignes pures composent des habitations qui rappellent les hôtels-boutiques en vogue et où priment l’espace et la lumière. »

ENVIRONNEMENT URBAIN SYMPATHIQUE

L’arrondissement du Sud-Ouest et la rue Notre-Dame se renouvellent. On y retrouve de plus en plus de restaurants bistronomiques, de commerces au goût du jour, en plus du marché Atwater, véritable pôle d’attraction, et du canal Lachine où il fait bon se promener à pied ou en vélo les week-ends. Les créateurs du Galdín ont été soucieux de planifier où il fait bon vivre, travailler, s’amuser, sans nécessairement utiliser sa voiture. « Il y a un CPE et un magasin zéro déchet intégrés au projet, ajoute madame Swift. Et comme le bâtiment n’occupe que 50% du terrain, ce qui est plutôt rare, les résidents profitent d’une cour intérieure, de sentiers piétons et d’une piste cyclable les reliant à celle du canal. » Autre caractéristique intéressante : un vaste lounge avec cuisine, salle de réunion et espaces de travail à l’usage privé des résidents.

POUR EN SAVOIR PLUS

La plus petite unité, un studio de 560 pi ca, est parfaite pour un premier acheteur ou comme pied-à-terre à Montréal. Les penthouses de 964 à 2 500 pieds carrés, offrant 2 à 3 chambres, plairont à ceux qui recherchent une grande terrasse pour profiter de la belle saison, indique Sonia Swift : « Chaque penthouse offre une vue dégagée sur le canal et des finitions luxueuses. » Quant aux maisons de ville, on les a voulues très privées avec grandes terrasses. Elles occupent 1 160 à 2 000 pieds carrés sur deux étages. Au 4700 rue Saint-Ambroise, un pavillon ouvert tous les jours permet de visiter une cuisine et une salle de bain du projet.

Pour plus d'informations sur le projet visitez www.galdin.ca

SLIDER-14SLIDER-6SLIDER-15SLIDER-11SLIDER-5SLIDER-3SLIDER-4SLIDER-13SLIDER-M2

Comments are closed.