Le quartier de l’A-25 cherche ses futurs résidents

Le quartier de l’A-25 cherche ses futurs résidents
Les 256 unités de condos ont été construites à quelques minutes du pont de l’A-25.
(Photo: Vincent Graton)

Camille Gaïor

L’arrivée du pont de l'A-25 permettra de revitaliser le quartier, selon la conseillère municipale de Saint-Vincent-de-Paul, Sylvie Clermont qui assistait à la présentation du projet Val des Ruisseaux, un investissement de 65 M$ du Groupe Quorum.

«Laval grandit et grandit très bien. C’est avec des projets comme celui-ci qu’on fait plus que créer des quartiers résidentiels. On crée des milieux de vie où le citoyen est au cœur du projet», a lancé Mme Clermont lors de l’évènement, le 11 mars dernier.

Le projet immobilier, constitué de huit bâtiments résidentiels et construits sur une zone de 385 000 pi2 à quelques minutes du nouveau pont, a débuté il y a trois ans. Alors que la moitié des 256 unités sont déjà sorties de terre, la conseillère assure que la vocation agricole du quartier demeurera. «Tout va se faire dans le respect des zones agricoles, il n’y aura pas de changement de zonage», a-t-elle précisé.

Un secteur choisi

Durant la rencontre, le constructeur n’a pas hésité à énumérer les différents attraits de la ville et raisons de l’établissement d’un tel projet.

«Laval est la 3e plus grande ville en importance, avec une grande superficie où le développement va bon train», a expliqué Sabrina Duguay, de l’agence de communication Kohorte Stratégies.

Pôles économique, commercial et industriel, nombreux parcs et accès aux différents moyens de transport et aux pistes cyclables, les éloges ne manquaient pas. «Il y a tous les attraits d’un milieu de vie à la fois urbain et traditionnel», a poursuivi Mme Duguay.

Des arguments qui convaincront peut-être de futurs acheteurs, dont certains s’étaient déplacés pour la visite libre, à l’image de ce couple de retraités résidant à Chomedey depuis plus de 20 ans. «Ce qui nous a attirés c’est le fait qu’il y ait un stationnement à l’intérieur, la rivière qui est proche et l’accès à la 440», reconnaît le retraité.

Printemps 2014

Si quatre des huit bâtiments trônent déjà à l’ouest du boulevard des Cépages, le constructeur se donne jusqu’au printemps 2014 pour compléter l’ensemble du projet.

«Les quatre premières phases sont déjà vendues et la phase 5, qui devrait être terminée fin 2012, est vendue à 30 %, assure Maxime Laporte, responsable du développement immobilier du Groupe Quorum. Il y a un grand futur dans le secteur, car il pourra y avoir du développement commercial entre le pont et ici, sur l’avenue Roger-Lortie, un peu comme ce qui se fait sur le bord de l’autoroute 13.»

Avec une offre de 3 ½, 4 ½ et 5 ½, allant de 174 900 $ à 353 900 $, le Groupe Quorum vise les jeunes couples et les personnes de 40 ans et plus.

En fin de rencontre, une visite guidée était organisée pour la cinquantaine de personnes qui assistaient à la présentation du Groupe.

Comments are closed.