Laval-sur-le-Lac: le luxe, entre vert et bleu (Le Devoir)

Le devoir 10/02/18 (French article)

Alice Mariette

 

Entre l’eau et le golf, le projet Laval-sur-le-Lac (L|L) du Groupe Quorum et du Groupe Marsan offre des condominiums haut de gamme. Un projet de luxe en pleine nature qui a récemment été récompensé au Canadian Property Awards.

Au confluent de la rivière des Mille Îles et du lac des Deux Montagnes, tout proche du presque centenaire terrain de golf Laval-sur-le-Lac, les quatre bâtiments du projet L|L bénéficieront d’un cadre exceptionnel. En plus d’être en pleine nature, les habitants seront tout proches du centre-ville de Laval et de celui de Montréal, à quelques minutes de l’aéroport Trudeau, mais aussi de plusieurs centres commerciaux. En somme, entre la nature et la ville. « L’endroit est prestigieux, avec une architecture incroyable », lance en guise d’introduction Maxime Laporte, directeur développement, ventes et marketing au sein du Groupe Quorum.

 Le projet a d’ailleurs été récompensé en novembre dernier par deux Canadian Property Awards, qui découlent des International Property Awards. Ce concours récompense les projets immobiliers, l’architecture, le design, en plus de souligner la réussite de compagnies de gestion immobilière à travers le monde. L|L a reçu un prix dans la catégorie Development Marketing Canada et un autre dans celle du Residential Development Canada. « Nous sommes très fiers de ces récompenses, car c’est la première fois qu’un projet résidentiel de la région de Montréal remporte un prix, commente Maxime Laporte. Ce qui est intéressant, c’est de dire que maintenant, à Laval, nous avons aussi des projets haut de gamme de catégorie internationale qui sont reconnus. » Pour lui, ces récompenses montrent avant tout que ce type de projet n’intéresse pas uniquement le marché local.

 L’endroit a été pensé « dans le style d’un resort », selon Maxime Laporte, avec de nombreux espaces communs, comme une piscine à débordement intérieure, une salle de conditionnement physique ou encore un grand salon privé, qui seront situés au rez-de-chaussée du premier immeuble. En outre, la réalisation de ces condos de luxe a été confiée au cabinet d’architectes montréalais Lemay + DAA et à la compagnie Innédesign associés, offrant un design soigné.

 « Plusieurs personnes pourraient croire que les projets de luxe n’avaient pas leur place en banlieue, mais aujourd’hui, nous pouvons affirmer que oui, ils ont une place », affirme Maxime Laporte, ajoutant que Laval est une ville à part entière. « Ce n’est pas juste une banlieue, c’est une des plus grandes villes du Québec, avec son centre-ville et son activité économique », ajoute-t-il. Selon lui, Laval est en mesure d’accueillir ce projet, grâce notamment à son « long héritage de maisons de prestige, de par son emplacement et son style de vie villégiature ».

 Troisième phase en vente

 L|L est un projet en quatre phases, dont chacune comporte un bâtiment de six étages, surmontés de mezzanines, comptant entre 24 et 30 habitations. En ce qui concerne les superficies, elles varient entre 1520 et 3285 pi2 pour les condominiums de deux à trois chambres, et de 2972 à 3693 pi2 pour les penthouses à un ou deux niveaux. « Il y a des possibilités de sur mesure. D’ailleurs la plupart des condos sont faits sur mesure, c’est une option assez rare dans ce type de projets », confie M. Laporte. Quant aux prix, ils démarrent à 700 000 $.

 La clientèle, qui vient d’horizons différents, est avant tout attirée par le luxe du projet et son emplacement. « Nous avons beaucoup de nos clients qui ont choisi notre projet, car ils voyagent souvent, ils vont dans de beaux hôtels à l’étranger et en revenant, ils ne trouvaient pas les mêmes standards, alors c’est ce que nous leur offrons », explique M. Laporte, ajoutant du même souffle qu’un produit comme L|L n’existait tout simplement pas avant. « Plusieurs de nos clients vivaient déjà à Laval, ils désiraient vendre leur maison devenue trop grande pour habiter un condo de luxe, mais ne voulaient pas pour autant aller au centre-ville », détaille le promoteur. D’autres ont fait le choix inverse, quittant le centre-ville pour retrouver le côté nature et des condominiums souvent plus spacieux.

 La troisième phase vient d’être ouverte à la vente et la réponse du public est très bonne, selon M. Laporte. « Nous avons même des listes d’attente pour certains condos », dit-il. Il est déjà possible de visiter un condo-témoin de 1716 pi2, entièrement aménagé par le designer Alain Desgagné de l’agence Innédesign. La livraison du premier bâtiment est prévue pour mars et la construction de la phase deux devrait suivre rapidement. Le projet devrait être mené à terme à l’horizon 2021.

 

Comments are closed.